Si vous ne voyez aucun contenu...

Get Adobe Flash player


Archive pour la catégorie 'Zoom sur Tremplin'

Tremplin et les Temps Chauds

Jeudi 17 juillet 2014

_CGS0303Sur l’air et les rythmes de l’Afrique, le chœur de Tremplin revient pour le festival des Temps Chauds. Constitué des voix, des talents d’une vingtaine de personnes engagées dans une démarches d’insertion,  bénévoles ou professionnels, tous répètent activement avec Steve Schillinger pour le Concert Final. _CGS0246Ensemble, nous réunirons  nos voix avec Naomie Canard, Dizu Plaatjies le 19 juillet à Pérouges. Nous partagerons l’«Ubuntu » qui nous renvoie à la notion de partage, de respect et de la paix métamorphosé par les chants sud-africains.

 

 

_CGS0118Dans le cadre du festival « les Temps Chauds », 3 salariés du restaurant se sont rendus lundi 2 juin au restaurant « la marelle », rencontrer son chef Didier Goiffon et Frédéric Martin, chef du restaurant la table bâgésienne, Christian Bidard du St Lazare Cette rencontre émane d’un partenariat entre l’association l’Estuaire, trois chefs cuisiniers de grande renommée, et Tremplin._CGS0135 Ainsi cette année, les musiques du monde se tournent vers la cuisine et l’équipe du restaurant de Tremplin s’associe à cette nouvelle aventure.  Cette demi- journée au restaurant « la marelle » en compagnie des restaurateurs leur a permis d’aller à la rencontre de la grande cuisine, d’y découvrir les sandwichs très originaux aux notes méditerranéennes, élaborés par les trois chefs cuisiniers. Transmission des recettes, explications, techniques, assemblages, présentation et enfin dégustation, ont captivé et comblé nos jeunes cuisiniers._CGS0152

 

Ouverture nouvelle boutique

Samedi 21 juin 2014

PENTAX DIGITAL CAMERAPENTAX DIGITAL CAMERATremplin vous accueille dans son nouvel espace FRIP’ONE

  • Espace VETEMENTS  et accessoires de mode d’occasion  Homme-Femme Enfant
  • BRADERIE PERMANENTE
  • Espace HAUT DE GAMME

Toujours à petits prix

ouvert du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h30 Samedi non stop de 10h à 18h30

à partir du mercredi 9 juillet

FRIP’ONE

14, avenue Pablo Picasso 01000 BOURG EN BRESSE    (à côté de Gifi )

 

Portrait de bénévole Daniel Cagnon

Mercredi 19 mars 2014

photoDaniel CAGNON bénévole à l’Accueil de jour

On peut devenir bénévole après mûres réflexions mais ça peut aussi être le fruit du hasard ou d’une rencontre…

Après avoir effectué sa carrière professionnelle successivement  dans l’Armée de l’Air et EDF, Daniel a choisi d’occuper sa retraite dans le secteur associatif caritatif comme bénévole. Peu de temps avant de cesser son activité, il aperçoit dans l’arrière d’une cour, avenue du Faubourg de Macon, la mention « Resto du Cœur ». Il décide d’aller voir d’un peu plus près ce qui, à l’époque, n’est en fait qu’un dépôt de cette association. En repartant il tombe nez à nez avec une de ses connaissances Claude BARDET, l’ancien directeur de Tremplin et… tout naturellement en 2000, il fait ses débuts comme bénévole à la halte de jour.

Pour Daniel, ce qui est un peu déroutant au départ, c’est qu’on est à une époque charnière entre, d’une part les vrais routards de quarante ans et plus, avec un riche vécu d’expériences diverses et souvent des difficultés spécifiques dues à l’alcool et, d’autre part des jeunes de plus en plus nombreux, victimes de la crise et de la dégradation sociale avec des problèmes de drogue et des soucis financiers.

Mais quand on est bénévole à Tremplin, on n’est pas lâché tout seul dans un service. On fait équipe avec les salariés et d’autres bénévoles. Des formations d’une journée ont aidé Daniel à appréhender les problèmes posés et notamment l’accroissement important d’une population un peu différente qui bouleverse les structures autant que les mentalités.

 

Aujourd’hui  la moyenne d’âge des personnes accueillies est de 30 à 35 ans. Elles sont très demandeurs de services, de relations. A certaines, tout leur semble dû.  Mais d’autres, et ça réconforte Daniel, disent trouver à Tremplin un lieu où se poser et refaire surface.

 

Marie-Claude, épouse de Daniel, coiffeuse de profession, est devenue, elle aussi, bénévole un an après. Elle consacre une journée par mois à l’Association. Elle explique que la relation avec les personnes accueillies est un peu différente, d’abord parce qu’elle est là pour une tâche spécifique et que confier sa tête pour se faire coiffer demande un minimum de confiance.

 

Propos recueillis par Jacques Cotton

  • Tremplin en images

  • Derniers articles

  • Catégories